nove/25
2014

La nouvelle version de BIG intègre notamment un nouveau simulateur SCI dédié au comparatif de la détention d’un bien immobilier, et un document de collecte d’information dématérialisé, de nouvelles fonctionnalités pour renforcer la qualité de votre conseil et votre efficacité commerciale.

SCI – une nouvelle approche dans BIG

Le module Entreprises, commercialisé depuis plus d’un an, vous permet d’accompagner votre client sur son patrimoine professionnel, d’en faire le bilan et d’analyser l’impact sur son patrimoine privé.

Cet outil intègre désormais un tout nouveau simulateur dédié au comparatif de la détention (acquisition, apport ou cession) d’un bien immobilier (professionnel ou non) en direct ou au travers d’une SCI à l’IR ou d’une SCI à l’IS.

Il vous offre la possibilité de simuler :

  • un apport ou une cession,
  • l’acquisition au travers d’une SCI pour des motifs non professionnels,
  • des crédits sur l’acquisition de parts, le placement de trésorerie
  • la distribution (à l’IS) de tout ou partie du résultat

Avec ce nouveau simulateur SCI, vous pourrez comparer l’incidence budgétaire, fiscale et comptable d’un ou plusieurs projets et éditer un rapport final de qualité.

Vous découvrirez aussi en avant-première une ergonomie moderne qui sera petit à petit déployée à l’ensemble du logiciel BIG.

ecran-big-sci

 

Découverte client : gain de temps et dématerialisation

La dématérialisation est au cœur de notre stratégie de développement. Quoi de plus logique que de débuter par un document clé, le Document de Collecte d’Informations.

Dès maintenant, vous disposez d’un document de collecte d’information remplissable que vous pouvez compléter avec le client puis importer dans BIG pour reprendre automatiquement toutes les données identifiées.

Vous pouvez également l’envoyer par mail à votre client pour qu’il le complète préalablement à votre entretien.

Fini la double saisie, vous pouvez générer un rapport patrimonial de premier niveau en quelques secondes.

Un gain de temps considérable pour vous, une collecte d’information simplifiée !

Enrichissements fonctionnels

La version BIG de fin d’année vous apporte également de nombreuses autres nouveautés réglementaires et fonctionnelles :

Traitement fiscal des non-résidents

Afin de réaliser des projections ou des simulations, il est possible d’indiquer que votre client est non-résident (cf. écran Famille) :

  • la règle du taux minimum d’imposition de 20% est alors appliquée
  • le traitement des prélèvements à la source est possible
  • application du taux moyen d’imposition et incidence au regard de l’ISF

Assurance Vie

  • Nouvelle clause bénéficiaire démembrée : BIG vous permettait de traiter le démembrement entre le conjoint usufruitier et d’autres personnes nu-propriétaires. Désormais, vous pouvez attribuer l’usufruit à d’autres personnes.
  • Les contrats et fonds euro-croissance sont disponibles dans la liste des actifs de l’écran « Patrimoine et budget » mais aussi dans le simulateur Assurance-Vie (OptiCap).
  • Pour mémoire, le contrat vie-génération est disponible depuis la version du mois d’avril 2014.

Nouveaux simulateurs

  • Simulateur Estimez vos frais de notaire pour calculer le montant des frais de notaire liés à l’acquisition d’un bien immobilier ou d’un terrain à bâtir ;
  • Intégration de graphiques interactifs, intéressants en face à face client, dans une approche pédagogique

ecran-big-sci-2_large

Les principales nouveautés fiscales 2015

Les évolutions réglementaires les plus notables sont les suivantes :

  • La 1ère tranche du barème de l’impôt sur le revenu est supprimée, et le seuil d’entrée dans la tranche à 14 % est abaissé à 9 690 €.
  • Le dispositif immobilier Pinel remplace le dispositif Duflot dont il reprend les principales caractéristiques en donnant la possibilité d’investir sur des durées de 6 ans, 9 ans et 12 ans, les taux de réduction étant respectivement en métropole de 12 %, 18 % et 21 %, contre 23 %, 29 % et 32 % en outre-mer.
  • Pour les donations d’immeubles neufs et de terrains à bâtir, une exonération est mise en place à hauteur de 100 000 € si elles sont consenties à un descendant, ascendant, conjoint ou partenaire de PACS, de 45 000 € à un frère ou une soeur, et de 35 000 € pour les autres bénéficiaires.
  • Un rescrit sur le calcul du plafond Madelin des gérants majoritaires de SARL à l’IS précise que la rémunération à prendre en compte est celle après déduction des cotisations de sécurité sociale et de la part déductible de la CSG.

 

Retrouvez toute l’actualité fiscale dans la Patrithèque
solution documentaire en ligne sur les thèmes de la gestion de patrimoine.

www.patritheque.fr