Publication

Devoir de conseil et mesure de l’aversion au risque de l’épargnant

Photo du livre blanc : Devoir de conseil et mesure de l’aversion au risque de l’épargnant

Par Stéphane Hamayon – Économiste, Harvest

La directive MIF place sans ambiguïté le devoir d’information et de conseil au cœur du processus d’intermédiation financière. L’objectif de l’intermédiaire revient à préconiser un placement adapté au rapport performance/risque souhaitable pour le client. Se pose alors la délicate question de la mesure de l’aversion au risque.

Revue Banque & Stratégie N° 255

Téléchargement