Veille patrimoniale

Information sur les frais des placements financiers – Ce qu’en pensent les investisseurs

#fiscalité

L’AMF vient de publier une étude commandée auprès de CSA Research qui traite de la perception, par les investisseurs, des documents relatifs aux investissements en actions et en placements collectifs mis à leur disposition, notamment en ce qui concerne les frais financiers.

Il est utile de rappeler que, depuis l’entrée en vigueur de MIF 2, début janvier 2018, les conseillers doivent obligatoirement informer leurs clients, par écrit, des frais et des risques relatifs aux placements en actions ou en placements collectifs. Cette obligation d’information s’applique en amont et en aval de l’investissement.

L’étude réalisée à la demande de l’AMF permet de connaître le ressenti des épargnants concernant cette obligation d’information, encore récente.

Le sondage a été mené auprès de 16 investisseurs non professionnels, n’ayant aucune expertise particulière sur les placements financiers, mais possédant tous a minima 2 types de placements parmi les suivants : PEA, compte-titres, assurance vie en unités de compte et PEE. 50 % détiennent des actions en direct, 50 % des fonds collectifs : FCP, Sicav, SCPI, OPCI, FCPI, FIP… Ils ont disposé de 5 jours pour consulter, sur un forum dédié à l’étude, différents documents relatifs aux investissements en actions ou en placements collectifs : DICI (Document d’information clé pour l’investisseur), DIC PRIIPs (Document d’informations clés remis notamment avant la souscription de SCPI ou de contrats d’assurance vie en UC), prospectus, brochures d’établissements bancaires, récapitulatifs annuels de frais et supports pédagogiques mis à disposition par l’AMF.

Même si 2 profils se distinguent, certains étant plus initiés et aguerris que d’autres, le sentiment général qui se dégage est un manque de clarté et parfois d’accompagnement sur ces sujets.

Tous les sondés se disent dans l’incapacité de mesurer l’impact réel des frais sur le rendement de leurs placements. Ils attendent des informations plus simples, et plus pertinentes.

Globalement, des progrès sont souhaités sur les DICI, DIC PRIIPs, prospectus, brochures d’établissements bancaires, dont le contenu n’est pas toujours clairement compris.

En revanche, le récapitulatif annuel des frais financiers est bien perçu, et les investisseurs sont satisfaits des supports pédagogiques mis à leur disposition sur le site de l’AMF.
Sources :
Etude CSA Research pour l’AMF, avril 2020
AMF, « Lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’AMF n° 38 », 29 mai 2020

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!