Revue de presse

La bourse, c’est pour les experts

#gestion de patrimoine #fiscalité

Jugée aléatoire et risquée, la bourse est délaissée par les Français, qui considèrent qu’elle est réservée aux experts financiers. Résultat, alors que 36,5% des épargnants disposent d’une assurance-vie, moins de 8% détiennent des actions en direct. Et pourtant, ce placement ne s’adresse pas aux seuls spécialistes. Il est possible d’investir en bourse, en prenant un risque mesuré et sans avoir constamment les yeux rivés sur les cours.

 

Quand il s’agit de préparer sa retraite, les épargnants se tournent en priorité vers les placements à capital garanti et l’immobilier. En revanche, ils intègrent rarement les actions à leur stratégie. L’une des explications : la peur du risque. Dans un rapport publié en juillet 2017, l’Autorité des marchés financiers (AMF) rappelait ainsi que 76% des Français jugent les actions « très risquées » (1). En comparaison, seuls 46% estiment que l’assurance-vie en unités de compte est hasardeuse, alors même que ses supports intègrent des actions.

[…]
 
En effet, s’appuyant sur les données de l’éditeur de logiciels financiers Harvest, l’AMF constate que « depuis 1950, plus la durée du placement a été longue et moins souvent les placements en actions françaises ont été perdants. Par exemple, sur 3 ans, les rendements réels (inflation déduite) ont été compris entre -20 % et +39 % par an et, sur 20 ans, entre -2 % et +15 % par an », peut-on ainsi lire dans le rapport précédemment évoqué. Passé 30 ans, le rendement réel des actions françaises serait même toujours positif, oscillant entre 3% et 10%. En d’autres termes, le risque des placements en actions diminuerait considérablement avec le temps, suggère ainsi l’AMF.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de Cbanque : La bourse, c’est pour les experts !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!