Revue de presse

La gestion privée face à de multiples défis

#gestion de patrimoine #transformation digitale

Le troisième Forum de la gestion privée, qui s’est tenu récemment, a été l’occasion de rassembler de nombreux spécialistes d’un secteur qui connaît une phase de transformation sans précédent.

 

La troisième édition du Forum de la gestion privée a tenu ses promesses. Réunir de nombreux du monde de la gestion privée, tout d’abord, et évoquer les grands sujets qui agitent le secteur. Pour apporter sa pierre à l’édifice et aborder les problématiques d’une industrie de la gestion privée en pleine mutation , L’Acte avait au préalable mis sur pied un comité de pilotage constitué de représentants banques privées, family offices ou grands cabinets de conseillers en gestion de patrimoine. A charge pour ces derniers de faire part de leurs préoccupations du moment .. et de remonter l’information. Le spectre des sujets concernant la gestion privée était donc large. A l’égal du secteur couvert et du nombre d’acteurs qu’il concerne en somme.

[…]

Les défis de la digitalisation

Parmi les grands chantiers de la gestion privée figure naturellement la digitalisation. Avec en sous-jacent les multiples défis qu’une telle transformation impose. Longtemps en retard sur les banques de détail, le monde de la gestion privée a engagé sa mutation digitale. Lors de la troisième table ronde du Forum de la gestion privée, consacrée à l’évolution de la relation client-conseiller , Béatrice Bebrgey, directeur BNP Paribas Banque Privée, Patrice Henri, directeur général délégué d’Harvest, Frédéric Largeron directeur Banque Privée France Groupe Crédit du Nord Banque Privée , et Philippe Schintowski , manager director France d’Avabq, ont débattu de ce que le rôle du banquier privé… De l’avis de Patrice Henri, « les banques privées ont longtemps eu la conviction qu’elles pouvaient faire sans le digital persuadées que les besoins digitaux de leurs clients étaient couverts par la banque retail et que les services de gestion privée relevaient du face-à-face. Sans compter que moyens financiers ont manqué ces dernières années, dans un contexte de baisse significative des résultats d’exploitation des établissements privés La pression réglementaire a pourtant contraint la gestion privée à entamer sa transformation numérique . Béatrice Belorgey souligne d ‘ ailleurs que « sans outils informatiques, il ne serait pas possible de se conformer aux éléments de KYC [know your customerl et à la réglementation de MIF 2, DDA et Priip ; autant de sujets chronophages et risques. L’intérêt du digital en banque privée, c’est la simplification du parcours client avec des process plus fluides en middle comme en les services digitaux sont tout aussi nécessaires sur partie transactionnelle – opérations simples, passages d’ordres , souscriptions, versements – comme en témoigne le développement de la signature électronique. En tenues d’activité, les outils d’agrégation ou de simulation sont également de précieux supports pour les conseillers.

[…]

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de l’Agefi Actif : La gestion privée face à ses défis

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!